Histoire du pot

       Le travail au tour :

Chaque pot est unique.

Le grès utilisé vient de la Nièvre, (faïence blanche Normande pour les stages) c’est une roche argileuse vitrifiable grâce à la silice qu’elle contient.

La terre est préparée et façonnée à la main avec un tour.

           Histoire du potHistoire du pot            












Puis après un lent séchage, pour les finitions, le pot est tournasé avec une mirette.

Histoire du pot

Encore quelques jours de séchage et il est cuit dans un four céramique à environ 900° pendant plusieurs heures, il devient un dégourdi, de couleur rose.

Histoire du pot

Il est ensuite émaillé avec un mélange précis d’oxydes (ex.: cobalt, cuivre, fer…) et de minéraux (ex.: silice, feldspath, kaolin…) pour créer sa couleur et le rendre vitrifié (étanche comme du verre).

Il est alors cuit plusieurs heures, une seconde fois à 1300°, le pot est terminé.

Il peut servir au quotidien, et donc aller au four, au lave vaisselle...